Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2012

Relire 'Moonfleet'

J'ai relu Moonfleet de John Meade FALKNER, ces jours-ci. J'ai déjà relu ce roman, et comme tous les très rares livres que j'ai relus, c'est une lecture d'adolescence.

Cette fois, je l'ai relu en homme, plus que jamais, pusqu'en vue de le faire étudier prochainement aux élèves des deux classes de 5ème dont j'ai la charge - s'agissant de l'enseignement du français. Je l'ai relu "pour le travail", c'est cela que je veux dire.

A mesure que je relis ce roman, me fascine la capacité de ce récit à m'embarquer d'abord en jeune homme, dans le souffle du récit. Puis, à mesure que le jeune John Trenchard vieillit, je redeviens professeur, "critique", et j'admire la charpente de l'oeuvre, le génie de ses descriptions, l'art merveilleux des prolepses, et le roman devient peu à peu ce diamant d'abstraction de cet art de la fiction dont parlait le brave Stevenson.

Cependant, les images nocturnes du roman persistent à illuminer la chambre obscure qui les vit la toute première fois s'imprimer un soir de mes 17 ans, au deuxième étage de Ker Sané. Elles ont pour moi force de mythe.

Une telle dette peut-elle se rembourser ? Ce serait certainement une des raisons qui pourrait me pousser un jour à tenter d'écrire plus que ces bien billets rares et superflus.

 

Commentaires

Super flus, super flus..N'exagérons pas. .Flus quoi.

Écrit par : Sophie | 07/10/2012

Prolepses de tous les romans, unissez-vous !

Écrit par : Pascal Adam | 08/10/2012

bonjour tanguy

bien sûr que non les billets que tu écris ne sont pas superflus..il en émane de profondes réflexions sur la vie et tes pensées, et ce beau métier que tu fais (et que vous faites tous..enseigner, apprendre la vie)
je suis bien peu pour juger mais continue et espère toujours écrire un ouvrage
je pense à toi et à vos rires que j'entends encore
bises

Écrit par : jos | 11/10/2012

"Je l'ai relu pour le travail, c'est cela que je veux dire."
Et un petit côté marguerite duras à présent, tu auras vraiment fait toute la palette !

Écrit par : fred | 15/10/2012

On a bien compris qu'il l'avait relu, oui. Il le dit d'ailleurs six fois dans les cinq premières phrases.

Écrit par : Pascal Adam | 16/10/2012

- Sophie : Je dirais même flus tendus !

- Pascal : Dites donc, vous étiez mignon comme chou en 1996... Quel air poète, du grand art ! Ah ah!

- Jos : Merci, il faut que je retrouve le code pour que vous puissiez retrouver les gribouillis de M. Automne (qui fait rien qu'à se foutre de ma gueule)

- Fred: Ah ah ah! Toujours aussi impitoyable.

Écrit par : Tanguy | 18/10/2012

Et... c'est mieux ou c'est pire qu'un côté Marguerite Duras en 2012 ?

Écrit par : Pascal Adam | 18/10/2012

Comme dirait mon psy : "..."

(je vous laisse imaginer la moue correspondante, le léger mouvement de sourcils...)

Écrit par : tanguy | 21/10/2012

Les commentaires sont fermés.