Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2012

La vie et les puissances du rêve

Aussitôt après avoir vu Les enfants du paradis, je suis retourné dans la cuisine, notre cuisine, et la vaisselle qui restait dans l'évier, je l'ai faite doucement, en silence et sans hâte. Ce n'était pas long, je pensais au film que je venais de voir.

Je n'ai pas laissé traîner la vaisselle dans l'évier cette nuit, je ne me suis pas couché en me disant que je la ferai demain matin, et tu ne l'as pas faite en te levant avant moi.

J'aurais pu voir ce film avec mon père, il y a des années, mais je suis parti et je l'ai laissé seul devant l'écran, j'ai préféré ce soir-là rester seul devant un autre écran. Ce film-là ou un autre.

Dommage : c'est un film à regarder avec son père tant qu'il est vivant. Mon père vit encore mais aurais-je l'occasion de revoir ce film avec lui ? Nous verrons, dirait-il.

J'ai vu ce soir un film qui donne le courage de vivre, le précieux courage de réaliser chaque geste du quotidien à l'exact moment, au moment où ces gestes nous sont demandés. Je dis le courage mais c'est le cœur et j'écris le cœur mais c'est la charité, l'amour et sa pauvreté, comme vous voudrez - il en est question dans ce film.

J'ai aimé ce film et en le voyant j'ai immédiatement pensé à Stevenson dont Manu vient de parler chez lui. On ne doit pas parler pour les morts mais je parle de Stevenson vivant : il aurait aimé qu'une lanterne magique de son enfance lui raconte les Enfants du paradis.

Ce film est sans prix parce qu'il ne ment pas, et pour la terre et pour le ciel. Il dit la vie, la "vie matérielle", et va au-delà, jusqu'aux puissances du rêve.

La vie et les puissances du rêve, voilà ce qu'il nous faut.

Commentaires

douceur infinie dans ce texte, je n'ai pas encore vu ce film hélas, (j'ai regardé la fiction sur la vie de Camus,)
votre texte Tanguy reflète ce regret de nous tous d'avoir (peut-être manqué une chance à un certain moment),
ce beau film j'espère pouvoir le voir un jour, seule sans doute
bonne chance Tanguy

Écrit par : jos | 06/11/2012

Merci Jos. Oh oui, regardez-le vraiment. La seconde partie est plus sombre mais belle aussi. Je ne sais si Fred l'a déjà vu.

Écrit par : tanguy | 09/11/2012

j'essaie d'acheter ce film, je ne vais pas souvent "en ville" , je ne sais pas si Fed l'a déjà vu, il y aurait tant de choses à faire mais la vie nous sépare physiquement tout au moins ; ce film est si beau ; hier soir il y avait "l'ombre d'un doute" sur la décès de Zola
les choses sont ce qu'elles sont ...
merci bon courage Tanguy

Écrit par : jos | 09/11/2012

Les commentaires sont fermés.