Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2013

Un squale dans un aquarium

Aujourd'hui j'ai accompagné mes soeurs dans un centre commercial et plus particulièrement dans les magasins de "mode" féminine. Je déteste ça, évidemment, alors quand je dois y être je fais en sorte de condenser ma virilité en silence compact tandis que j'arpente ces allées de nippes à frous-frous où je suis le seul homme. Et j'imagine les vendeuses qui mouillent.

Dans les faits elles en ont rien à foutre et attendent de pouvoir débaucher. Dans les faits j'en ai rien à foutre non plus et je me dis que mes soeurs sont vivantes et moi aussi.

Reste l'aspect esthétique, qui m'importe tout de même un peu tandis que je vais et viens entre les jupes, les corsages, les décolletés vides couleur d'été. Et les chaussures et sandales à talons alignées par "San Marina", riches de millions de femmes à rêver...

Comme un squale dans un aquarium : inoffensif et redouté.

Commentaires

Je trouve ça admirable, un homme qui accepte d'accompagner des femmes dans les magasins de vêtements !

Mon homme me laisse toujours me débrouiller toute seule, quand je rentre, fourbue, avec mes emplettes, il n'est jamais admiratif. Il me dit régulièrement :" tu en as déjà eu, des jupes de cette couleur", ou alors :" l'essentiel est que ça te plaise...."

Écrit par : Julie des Hauts | 01/03/2013

Sans vouloir "copier" Julie, je peux lui "serrer la main", félicitations pour ta patience Tanguy (tu vois je n'ose jamais commenter la première, j'attends de copier.... non,)

Écrit par : jos | 03/03/2013

Ah moi je ne sauverais de ce billet que ce très beau "les décolletés vides couleur d'été"! Pour le reste, je ne sais pas...une baffe peut-être?

Écrit par : Sophie | 04/03/2013

Julie, Jos, Sophie :
D'abord je vous demande de m'excuser de répondre si tard à vos adorables commentaires... Et maintenant je vais répondre à chacune et chacun en commençant par les commentaires plus anciens.

Écrit par : Tanguy | 13/03/2013

- Julie : Mon billet n'est pas clair, j'accompagnais mes sœurs pour l'achat d'un cadeau commun à une tierce personne...

- Jos : Quand je parlais de mon manque de clarté tu vois...

- Sophie : je sauverais aussi "l'alignement de sandales à talons riches de millions de femmes à rêver" (corrigé ainsi). Vous avez bien raison d'être exigeante. Quant au reste je vous fais une confidence : je n'ai jamais été baffé par une femme, Dieu merci.

Écrit par : Tanguy | 13/03/2013

Les commentaires sont fermés.