Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2014

Le président de la République (socialiste) reçoit une trentaine d'ouvriers d'entreprises installées en France, lundi

On peut bien rêver un peu, non ?

 

Les ouvriers ne gagneraient pas mieux leur vie, d'ailleurs.

Commentaires

M'avez eu l'air de prendre bien au sérieux la mention de mon fabuleux héritage Marat! Et d'être bien sûr de vous sur l'absence de changement induit par l’hypertrophie des comptes en banque. Quelle certitude en sois-même... Enfin, - notre temps désire tout entendre mais il ne sait plus écouter. (notes restiviennes, t 15) Sinon :

«La marche tranquille et graduelle du progrès égalitaire doit avoir vraisemblablement sur le futur immédiat des nations une action différente de celle des révolutions violentes qui se font au nom de ce même processus égalitaire. Mais je prétends que, dans un avenir plus éloigné, ces actions seront similaires. Tout d'abord un mélange paisible, l'effondrement de la discipline et le déchaînement par la suite. L'uniformité des droits et une plus grand similitude qu'auparavant de l'éducation et de la situation sociale ne détruisent pas les antagonismes d'intérêts, mais les renforcent sans doute, car les prétentions et les exigences sont semblables. On remarque également que, partout, vers la fin de l'organisation étatique, l'inégalité économique devient plus grande à mesure que se renforce l'égalité politique et civique» (Konstantin Léontiev)

A plus camarade, j'espère que le Verbe rayonne.

Écrit par : Restif | 17/02/2014

Diable! cher (je ne parle pas d'héritage, tu ne douteras pas que je préfère autant qu'il me sera possible conserver mes parents...) ami, je n'ai pas parlé de leur trancher la tête (jusque que chacun verse sa part, trop demander à ce qu'il paraît), à nos chers patrons.

Tu as sûrement entendu parler des dirigeants de Dexia qui avaient décidé de s'augmenter de 40%, excusez du peu.

Quel travailleur a été augmenté cette année de seulement 10% ? Hormis quelques professions libérales et quelques héros entrepreneurs, personne.

A la réflexion, ça me donnerait assez envie de trancher quelques têtes d'ailleurs.

Pour le reste, je suis comme toi et Konstantin : assez pour le rétablissement des privilèges, à condition d'être du bon côté.


En attendant, un dernier pour la route :

"Le président de la République reçoit une trentaine de chômeurs."

Écrit par : Marat (des bois) | 18/02/2014

"Pour le reste, je suis comme toi et Konstantin : assez pour le rétablissement des privilèges, à condition d'être du bon côté."

Euh, hum (gêne). Mais ...Ce n'est pas du tout ce que dit Léontiev ! Mais alors pas le moindre phonème excogitant tel dire, nul tronçon d'alphabet n'osant crépiter pareil remugle. Je ne vois pas du tout que Léontiev défende ici quelque "privilège" que ce soit. Qu'est-ce-que c'est que cette lecture? Abus de sang de collégien? Il n' y a a pas dans ce texte la moindre défense d'un paradigme du privilège. Bien au contraire! Quelle étrange lecture ! Ce serait comme de voir une défense de Hegel dans Kierkegaard! Il n'est que de lire. C'est une observation sur la marche du monde, observation me semble-t-il corroborée par les faits d'ailleurs. Mais nullement regardée comme positive! Rozanov regardait Léontiev comme "plus nietzschéen que Nietzsche"et aurait été ébahi qu'on lise ainsi, avec de telles étiquettes, pareil bonhomme.


(Tu avais encore bu, avoue-le. Sans doute en allant nourrir un élève encavé pour avoir osé mettre un "h" à Natalie. ) Qui diable a donc pu avoir un jour la stupidité de t'inciter à lire le faustien Calaferte ? J'ai apprécié, sans être transporté, Mécanique des femmes comme Septentrion mais aujourd'hui je délaisse. En attendant que l’instant m'offre Maitre Faust.
C'est qu' il y a tellement plus grand à mes yeux purulents en proie à la lèpre gourmontienne. Ramuz; bénie soit la pléiade qui nous a donné l'intégrale romanesque de ce maître parmi les maîtres.
Bonnes vacances phacochère des plaines bleues (telle que m'apparaissent les pages azurées et thalassiennes d'icelui blog). Que le bonheur t'apporte son lot de soleils et solos de sommeils.

Écrit par : Restif | 20/02/2014

Oui da, il ne dit pas cela. Mais cela n'oblige pas à rejoindre nécessairement son analyse. L'accroissement des inégalités à l'échelle de quoi ?
Du monde ? Sans doute.
A l'échelle d'un état, de la France, ca reste à voir. La pauvreté progresse en France depuis quelques années, certes. Mais si les inégalités croissent c'est plutôt le fait de la crise économique que d'une mystérieuse (et certes joliment romantique) loi Leontiev liant libéralisation des droits (l'égalitarisme invoqué dans ta citation) et inégalité économique.

La question des droits et de la liberté est à creuser. Quand on a le droit de grève mais qu'un salaire misérable empêche de le faire, où est la liberté ? Droit de refuser des heures sup' à condition d'accepter de ne pas pouvoir payer son loyer, etc.

Bref, j'aime beaucoup les belles citations, mais limitées à quelques phrases je n'en ferais l'alpha et l'omega de la situation du monde. Même sobre !

Alors ivre mort comme tu l'observes, auguste crapule (des montagnes).

Rien lu de Ramuz, j'en ai un ou deux à la maison je crois...

Écrit par : tanguy | 20/02/2014

Qu'on se le lise, euh, le dise! tu n'as pas tort, toute augustéenne crapulerie mis à part (d'ailleurs Octave fut réellement un gredin de chez divin si on défend la position pro Brute(us);ce qui peut être un tantinet candide car supposant que l'ami de Cassius ne visait réellement que le bien être de la République, non le pouvoir. Hum, hum.) .
Ce que je sais, (enfin, "sais"...) c'est que la loi du progrès technologique (si elle se peut mathématiquement prouver, ce dont je doute) sert pour l'instant à empêcher toute répartition normale. Ainsi, ce sont les machines qui prennent le travail de 20, 40 (ect) personnes mais ne payent aucune taxes qui permettent le gonflement du taux de profit sans retombées pour le salariat.
Bon, cette fois,j'y va pour de bon. Et si le rat muse il ne t'oublie pas.

Écrit par : Restif | 20/02/2014

Puisque vous aimez la guerre: taïaut !
- quel snobisme de fermer des commentaires sous un billet pour en souligner l'importance ! Pff !
- pire: quel archi-snobisme d'écrire sur un autre blog ! Re-pffff !
- encore pire: quelle méconnaissance de l'intelligence adverse de penser que l'intelligence adverse pense que la guerre est le contraire de l'amour. Pfff! Pfff! Pfff!
- plus pire que pire: "vivoter" ! Vous direz ça aux humains des pays non libres ou en guerre ! ou à ceux qui crèvent de faim. Vivoter avoir le ciel au-dessus de soi, la mer à sa portée, à manger quand on veut etc, et, par sa jeunesse la vie devant soi...ah, funérailles nationales, en joue mon ami !

Écrit par : Sophie | 21/02/2014

Mon cher camarade, n'avez-vous point qui traine un livre sur le pamphlet ? (au fait, c'était moi pour l'auteur de Maître Faust, animalcule ingrat et oublieux!

Pour faire tourbillonner les neurones (dans un cartésianisme désuet parlons tourbillons!)
Au fait, (j'ai l'amour de la sémantique) il ne s'agit pas d'une "loi" Léontiev, mais d'une hypothèse Léontiev, avec subjectivème :"je prétends que," et d'expression modeste même si on tient compte en sus du modélisateur "sans doute" -assez rare dans l'expression des lois... Quant à l'augmentation des inégalités, quelque chose me dit que ça fait un moment que tu n'as pas été regardé les statistiques sociologiques touchant à la disparité grandissante entre Français. Et américains donc ! 1% se répartissant 90% des richesses-certains disent 99% pour 1%, je crains que ce soit vrai vu leur nobel (Stigliz)
Mais peu importe cet état de fait très Monde Diplo qu'XP se ferait un plaisir de mettre en doute.(L'orateur se dresse : "les chiffres ont leur fait dire ce qu'on veut!")

Ce qui méritait d'être analysé (mais le temps... je sais), me semble-t-il, c'est ceci, que ne renierait pas un Chamfort (ou un Heidegger) :" L'uniformité des droits et une plus grand similitude qu'auparavant de l'éducation et de la situation sociale ne détruisent pas les antagonismes d'intérêts, mais les renforcent sans doute, car les prétentions et les exigences sont semblables."Balzac ne dit pas autre chose, ni Marx d'ailleurs qui l'admirait tant , entre autres, pour cette raison.

Écrit par : Restif | 14/03/2014

Les commentaires sont fermés.