Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2014

« Un sens aigu des lointains »

« S'il me fallait dire ce qu'est une page "bien écrite", je serais tenté de répondre que c'est une page qui me donne envie d'en écrire une à mon tour, de sorte que la littérature n'est rien d'autre peut-être que cette conservation poursuivie dans le temps entre un vivant et un mort.

Mais il y a aujourd'hui si peu de pages bien écrites que, lentement, nous nous enfonçons dans le silence et dans la solitude.

On écrit en écho à ce qu'on a entendu, on répond. On n'oserait pas soi-même briser le silence. Mais on n'ose pas non plus ne pas répondre, une fois que la nymphe Écho a été entendue. La civilisation en ce sens est une forme de la politesse ou, si l'on veut, la manifestation d'un sens aigu des lointains. »

Jean CLAIR, Les derniers jours, (Chap II, « La Bibliothèque », p.25)